BelchitE, Ruines-fantômes de la guerre d’Espagne

Un billet pour vous faire part de la dernière publication de Stéphane Michonneau, à CNRS Editions.

“Entrada a Belchite (Zaragoza)” by PacoQT is licensed under CC BY-NC-ND 2.0

Quatrième de couverture :

Belchite, bourg situé à 40 kilomètres au sud-est de Saragosse, a été un lieu de combats extrêmement violents entre les républicains et les nationalistes pendant la guerre civile espagnole. Y cohabitent désormais deux espaces. Le village détruit, en ruines, et conservé depuis dans son état originel. Et, en contrebas, le nouveau bourg dans lequel la population a été transférée entre 1940 et 1963 et où vit désormais ” une petite communauté rurale en sursis “.
Vitrine du franquisme, Belchite est le lieu à partir duquel Franco avait annoncé en 1938 la construction d’un monde nouveau sur les débris de l’ancien. Stéphane Michonneau analyse les usages politiques, sociaux et culturels de ces ruines. Les mémoires, les émotions s’entrechoquent dans ce village fantôme où les morts semblent continuer à dialoguer avec les vivants.
L’auteur nous invite à parcourir ce site où le passé est à fleur de sol et à comprendre la place de Belchite dans les grands lieux de mémoire de l’Espagne contemporaine.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Françoise Passera (18 septembre 2020). BelchitE, Ruines-fantômes de la guerre d’Espagne. Ruines. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/tts5


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.